Ikebana

Qu’est-ce que l’ikebana ? C’est une pratique orientale qui évoque en elle-même toute la philosophie japonaise et son modus vivendi. Elle est basée sur la création de compositions florales à l’intérieur de vases spéciaux. Le but est d’obtenir un arrangement avec lequel votre instinct naturel fusionne, donnant ainsi libre cours à l’émotion.

Le terme ikebana en japonais signifie littéralement « fleurs vivantes » et vient de l’union de deux mots : ike « vivant » et bana « fleur ». Qu’est-ce que l’art floral japonais ?

ikebana-estampes

L’art de l’Ikebana : origines et histoire

L’histoire de cette discipline remonte au VIe siècle de notre ère. Ses origines remontent à l’Inde et à la Chine. Elle ne s’est propagée au Japon que plus tard, où elle s’est implantée dans une plus large mesure.
C’était une forme d’art que seuls les nobles et les moines bouddhistes pratiquaient à l’origine. Ce n’est qu’avec le temps qu’elle a atteint même les classes sociales les plus modestes. Elle était surtout liée à la religion bouddhiste, à tel point que les branches tendant vers le haut étaient toujours utilisées pour représenter la spiritualité.

Philosophie de l’ikebana

Derrière la pratique de cette discipline se cache tout un monde philosophique. C’est un véritable dévouement à la nature, une sorte de dévotion spirituelle qui permet à l’homme de retrouver une relation plus intime avec lui-même et avec le monde environnant.

Pour la réalisation des compositions d’ikebana, tous les éléments du monde végétal peuvent être utilisés, pas seulement les fleurs. Pour cette raison, on ne pas pas vraiment comparer cette pratique à la composition florale telle que nous la connaissons en occident. Dans ce dernier cas, en effet, on ne travaille qu’avec la fleur et tout vise la valeur esthétique.

Dans la discipline japonaise de l’arrangement floral, tout doit symboliser un sens d’équilibre et d’harmonie, en accord avec l’environnement environnant. Pour cette raison, les couleurs et les formes sont étudiées, une forme est créée qui peut susciter des sentiments et des sensations. C’est une toute autre façon de créer des compositions, loin de la pratique occidentale.

Styles et écoles de l’art floral japonais

L’Ikenobo a trois formes principales d’Ikebana, qui utilisent toutes les formes d’expression, du traditionnel au moderne.
RIKKA
Il y a plus de cinq cents ans que la forme Ikebana de RIKKA a été créée. C’est le point de départ de toutes les autres formes d’Ikenobo Ikebana. Il est encore utilisé aujourd’hui, soit sous le nom de Rikka Shofutai, soit sous celui de Rikka Shinputai.

Le Rikka Shofutai combine sept ou neuf éléments dans un arrangement selon des principes de conception complexes, qui doivent refléter la beauté d’un paysage naturel.

Le Rikka Shinputai est moins réglementé. Il n’a été créé qu’en 1999 par Ikenobo Sen’ei. Ici, il s’agit – avec toute la concentration nécessaire – du contraste évident entre les deux éléments principaux, l’idée créative, la découverte d’une spécialité végétale, l’impression surprenante. Le rikka moderne semble frais, jeune. Et avec sa beauté harmonieuse, il s’intègre bien dans le cadre de vie actuel et le mode de vie de notre époque

SHOKA
Cette forme s’est développée à partir du complexe rikka. Le Shoka est plus simple et s’intègre harmonieusement dans la niche Tokonoma d’une petite pièce japonaise.
Avec le Shoka, on prête involontairement plus d’attention à l’essence des quelques plantes, à leur principe de croissance. Il est important de savoir comment les feuilles se tournent vers la lumière. Dans le Shoka, la façon dont la puissance de croissance de la plante a pu se modeler en fonction du vent et du temps est particulièrement frappante.

JIYUKA
Dans la longue tradition des Ikenobo, le JIYUKA est la plus jeune forme d’Ikebana. Ici, l’accent est davantage mis sur l’expression personnelle du créateur, sans perdre de vue la beauté et les qualités particulières de la fleur. Aujourd’hui, il existe de nombreuses plantes différentes provenant du monde entier. Cela donne lieu à de nouvelles idées de conception créative.